4 idées reçues des français sur les études en Israël

Beaucoup de jeunes français décident chaque année de venir vivre et étudier en Israel loin de leur environnement familial. Ce sont eux qui cassent les idées reçues des français sur le système éducatif israélien.

1. Il faut impérativement savoir parler hébreu ou anglais pour étudier en Israël : FAUX

TAL Business School est une école spécialement destinée aux francophones, qu’ils viennent de France ou d’ailleurs. Elle a pour vocation de former les étudiants au monde de l’entreprise israélien, en les amenant progressivement à pratiquer l’hebreu de manière courante.

Pour ce faire, ce sont respectivement 90 heures d’hébreu et d’anglais qui sont enseignées en 1ère année, en plus des cours en français. Puis, en 2ème et 3ème année, les cours sont progressivement dispensés en anglais et en hébreu de façon hybride, pour ainsi parfaire la formation Bachelor.

TAL Business School est donc la seule école à intégrer un Oulpan au sein même du cycle de formation Bachelor.

2. Il faut valider les psychométriques pour intégrer une grande école : FAUX

A la différence de la plupart des écoles et universités israéliennes, il n’y a pas besoin de valider les psychométriques pour intégrer TAL Business School. L’entrée à notre école s’effectue uniquement sur concours, en validant un entretien de personnalité et un test de créativité. Vous pouvez consulter le déroulement du concours ici.

3. Il n’y a pas de Business School à Tel-Aviv : FAUX

TAL Business School est située au coeur de la métropole israélienne. A proximité du centre d’affaires et des quartiers branchés, les étudiants peuvent y étudier sereinemenent et en profiter pour découvrir la « ville blanche » dans toute sa splendeur.

4. Réussir un business en Israël, c’est compliqué : FAUX

Nous préparons les étudiants à monter leur start-up dans un éco-système favorable à l’innovation. De fait, les étudiants de la TAL Business School peuvent profiter de l’incubateur pour y developper leurs idées, bénéficier d’un accompagnement personnalisé et ainsi espérer contribuer au rayonnement de la « Start’Up Nation ».

De plus, TAL Business School permet, a l’issue du Bachelor, d’avoir reçu une formation pluridisciplinaire assez solide pour pouvoir commencer à monter leur business en Israël, qui se fond parfaitement dans l’éco-système local.

A propos de l'auteur
TAL Business School est la première Grande Ecole de commerce pour les francophones en Israël, inspirée du modèle français des Grandes Ecoles. En permettant à chacun de ses étudiants de maitriser parfaitement l’hébreu, l’anglais et le français, de se constituer un réseau, d’acquérir des compétences, d’élargir le champ de son savoir- faire, de travailler son savoir-être, TAL Business School a une ambition claire : former les jeunes Français et francophones d’aujourd’hui à devenir les managers israéliens influents de demain.
TAL Business School
TAL Business School
TAL Business School est la première Grande Ecole de commerce pour les francophones en Israël, inspirée du modèle français des Grandes Ecoles. En permettant à chacun de ses étudiants de maitriser parfaitement l’hébreu, l’anglais et le français, de se constituer un réseau, d’acquérir des compétences, d’élargir le champ de son savoir- faire, de travailler son savoir-être, TAL Business School a une ambition claire : former les jeunes Français et francophones d’aujourd’hui à devenir les managers israéliens influents de demain.

Comments are closed.